Vol 1907 : Les familles des victimes entament une campagne

SOURCE: The Relatives and Friends of the Victims from Flight 1907 Association

CURITIBA, BRESIL–(Marketwire – September 23, 2010) – Les parents et amis de l’Association des
victimes du vol 1907, durant le mois marquant le quatrième anniversaire de
l’accident du vol 1907 qui a eu lieu le 29 septembre 2006 et provoqué la
mort de 154 personnes, ont entamé une campagne visant à rassembler des
signatures de soutien pour qu’une action soit intentée contre American
Airlines et Exelaire concernant les deux pilotes américains, Joseph Lepore
et Jan Paul Paladino, inculpés dans deux affaires pénales brésiliennes et
accusés d’avoir causé l’accident.

Ils pilotaient le Jet Legacy qui a renversé le Boeing de la compagnie
aérienne GOL. Le Jet ne fut pas en mesure d’atterrir à la base aérienne de
Cachimbo et le Boeing s’écrasa dans le nord du Mato Grosso, au milieu de la
forêt tropicale amazonienne. La campagne a pour but de rappeler l’accident
à la population brésilienne et d’éduquer le public à propos de son issue.
Ce mois-ci, la campagne « 190 millions de victimes » cherche à insister sur
le fait que le nombre de victimes comprend non seulement les 154 personnes
qui ont péri dans l’accident, mais aussi bel et bien l’entière population
du pays, étant donné que jusqu’à aujourd’hui, les pilotes américains n’ont
toujours pas été condamnés ni déclarés coupables, et qu’ils continuent de
piloter pour American Airlines et Excelaire comme si rien ne s’était passé.
« Cela signifie que deux pilotes qui ont faire preuve d’une telle
négligence et qui ont commis une telle faute professionnelle et causé
l’écrasement du Boeing, pilotent des avions et transportent des personnes,
ce qui est un risque pour la population toute entière », insiste Rosane
Gutjahr, la veuve de l’une des victimes.

Afin d’obtenir le soutien des populations brésilienne et internationale, le
site Internet www.190milhoesdevitimas.com.br a été créé en portugais et en
anglais, et permet aux individus d’inclure leurs signatures et de se
souvenir de l’accident. L’action est largement diffusée sur les médias
sociaux comme YouTube, Orkut, Facebook et Twitter. La pétition demande que
les pilotes soient punis et que leurs licences soient annulées, en faisant
pression sur les compagnies aériennes afin qu’elles engagent une action
administrative à leur encontre.